image description
image description
image description

Les sacs en plastique contre les sacs en papier

  • 15748
  • 45
  • 1.7
image description

Que choisissez-vous, le plastique ou le papier ?

Cette question suscite un énorme débat. Quand vous emballez vos achats, prenez-vous un sac en papier ou en plastique ? Derrière ce qui, à première vue, semble un choix simple se cachent de nombreux avantages et inconvénients liés à chaque type de sac. De la durabilité à la réutilisation, en passant par les coûts du cycle de vie, la problématique des sacs en papier et en plastique est plus complexe qu'il n'y paraît. Examinons l'impact de chaque type de sac sur l'environnement.

Plastique ou papier - comparons les faits et les chiffres

Beaucoup de gens pensent que les sacs en papier sont beaucoup plus écologiques que ceux en plastique. Les sacs en papier sont fabriqués avec du bois, ressource équitable, organique et renouvelable, alors que le plastique est fait avec du pétrole ou du gaz, qui sont des ressources non renouvelables obtenues par des processus chimiques. Si l'on considère les procédés de fabrication de ces deux matières, force est de constater que la production de sacs en papier se révèle beaucoup moins écologique que celle des sachets en plastique. Une des difficultés que pose la comparaison de faits et de chiffres est qu'il existe d'énormes quantités de sources, basées sur différentes études. La représentation suivante presente un tableau comparatif de la production de sacs en plastique et de sacs en papier (1).

image description

Comme vous le voyez, les deux procédés utilisent de l'eau, mais la production de 1 000 sacs en plastique nécessite 220 litres, alors que la fabrication de la même quantité de sacs en papier nécessite 3 800 litres d'eau (1). En termes de consommation d'énergie et d'émission de gaz à effet de serre, le plastique se révèle également préférable.

Pour remplacer en un an tous les sacs en plastique utilisés en Union européenne par des sacs en papier, il faudrait abattre 2,2 millions d'arbres supplémentaires. Cela équivaut à la destruction de 110 km2 de forêt. Si le bois provient d'une forêt durable (où 5 % des arbres adultes sont abattus chaque année et remplacés par de nouveaux plants), cela nécessiterait non seulement une surface légèrement inférieure à celle du Grand Duché du Luxembourg (2) , mais également la consommation annuelle de 156 milliards de litres d'eau supplémentaires (soit l'équivalent de 60 000 piscines olympiques).(3)

Une étude commanditée en 2005 par le géant international de la grande distribution, le Groupe Carrefour (4) , a comparé l'impact environnemental des sacs en plastique à celui des sachets en papier. La conclusion de cette étude est que, de façon globale, les sacs en plastique sont plus respectueux de l'environnement que les sacs en papier et que leurs avantages augmentent au fur et à mesure qu'ils sont réutilisés.

Recyclage : le papier contre le plastique

Le recyclage de sacs en papier ou en plastique n'est pas chose facile. Pour que le papier collecté puisse être recyclé, il doit d'abord être retransformé en pâte, grâce à de nombreux produits chimiques pour le désencrer et défibrer. Les fibres sont ensuite lavées et filtrées pour éliminer tous les restes de contaminants. Enfin, les fibres sont épurées avant d'être à nouveau comprimées et enroulées sur des bobines. En Europe, le taux de recyclage effectif du papier est de 70 %, grâce aux collectes municipales. Plus de 60 millions de tonnes de papier sont ainsi collectées chaque année (5).

Pour être recyclé, le plastique, lui, doit être refondu et reformé et perd de sa qualité. C'est la raison pour laquelle les produits en plastique sont souvent transformés en produits moins fonctionnels. En Europe, le recyclage et la récupération du plastique augmentent de façon constante, encouragés par la législation plus stricte et les objectifs de l'UE en matière de déchets(6) Aux Pays-Bas, la campagne de recyclage « Plastic Heroes » vise un taux de recyclage effectif de 42 % de tous les emballages en plastique en 2012. Bien que le recyclage d'un kilo de plastique consomme 91 % moins d'énergie que le recyclage de papier (7), il reste très important que les flux de recyclage soient stimulés et améliorés afin de réduire l'utilisation unique de sacs et d'économiser ainsi de précieuses ressources. Si les entreprises de tous les pays européens étaient plus responsables en matière de recyclage de plastique, un pourcentage énorme du plastique pourrait être réutilisé efficacement.

L'image de marque négative du plastique

Chaque année, dans le monde entier, entre 500 milliards et un trillion de sacs de plastique sont consommés (8). Des millions de ces sacs se retrouvent ensuite en dehors des décharges officielles (ce qui serait le cas de moins de 1 à 3 % des sachets (9)), ce qui explique la mauvaise presse qu'ont les sacs en plastique. Les lambeaux de sacs en plastique dans les arbres, coincés dans les égouts et flottant à la surface des mers représentent un problème bien réel. Personne n'a oublié ces images dramatiques de dauphins, tortues et pingouins tués par l'ingestion de plastique. Certains États européens ont par conséquent pris diverses mesures pour réduire l'utilisation croissante de sacs en plastique et la pollution que cela engendre. L'Irlande et le Danemark ont instauré des taxes sur les sachets en plastique, tandis que les magasins belges et français appliquent un tarif pour leurs sachets afin de financer les efforts de collecte et de recyclage. Le gouvernement italien est allé plus loin en interdisant purement et simplement les sachets en plastique.

Nous devons être plus responsables

La taxation ou l'interdiction des sacs en plastique a beau en réduire la quantité utilisée, leur remplacement par des sacs en papier engendre une augmentation des rejets de carbone et une consommation accrue de ressources énergétiques pour traiter, imprimer, emballer et transporter le papier. Une bonne solution est de réutiliser plusieurs fois les sacs en plastique ou en papier lorsque l´on fait des courses et, plus tard, de les réutiliser comme sacs poubelles. L'achat d'un sac réutilisable de bonne qualité ou d'un casier en plastique pliant représente une solution plus durable. La solution la plus efficace serait évidemment que les gens prennent davantage leurs responsabilités en veillant davantage à la séparation et au recyclage de leurs déchets. Ainsi, nous pouvons éviter ces lambeaux de sachets en plastique qui dégradent notre environnement naturel et nos océans. Le plastique ne se dégrade pratiquement pas dans la nature. Même la décomposition du papier peut prendre des semaines, et même plusieurs mois (10).

Seule une gestion efficace des déchets permettra d'arrêter la croissance des « poches » de plastique dans les océans. Lors de la 5e Conférence internationale sur les déchets marins (11)tenue en mars 2011 à Honolulu, les représentants d'acteurs mondiaux du plastique ont signé une initiative commune visant à prévenir les déchets marins. Ils mèneront des travaux communs avec la communauté scientifique et des chercheurs afin d'évaluer la portée, les origines et l'impact de la problématique des déchets marins et de trouver des solutions, en particulier pour les régions et les pays situés au bord d'océans et d'autres surfaces d'eau. En Europe, les pêcheurs sont maintenant payés pour collecter des déchets marins, surtout du plastique, à l'aide de flèches spécialement conçues (12). Ce projet pilote a été mis sur pied par la confédération européenne de la plasturgie (European Plastics Converters, une association professionnelle au niveau européen) et est financé par le Fonds européen pour la pêche. Cette initiative contribuera à préserver la faune marine tout en nettoyant les océans. Mais ces initiatives ne doivent pas nous faire oublier qu'une gestion responsable des déchets commence avant tout par... VOUS !

Références

(1) Plastics' contribution to climate protection

(2) Sur la base de l'étude Denkstatt « The impact of plastics on life cycle energy consumption and greenhouse gas emissions in Europe », PlasticsEurope, 2010

(3) Sur la base de « Life Cycle Assessment for three types of grocery bags », par Boustead, 2005

(4) The Scottish Government: publication

(5) Paper Online: Paper recovering and recycling

(6) The Plastics Portal: Recovery & recycling of PET

(7) Reuseit.com: Myth: Paper is Better Than Plastic

(8) Copperwiki.org: Plastic bags

(9) National Geographic: Are Plastic Grocery Bags Sacking the Environment?

(10) Ansers.com: How long does paper take to decompose?

(11) (Marine Debris Solutions: Global Plastics and Plastic Product Producers Take Action on Marine Litter)

(12) Waste free oceans